assechement-technique-apres-innondation-degats-des-eaux
LOGO ALFA recherche de fuite

Notre objectif : Sauvegarder et remettre au plus vite votre bien en état.

L’assèchement permet de conserver les éléments d’une construction : cloisons, plâtres, planchers, chapes... Les déchets, consommations et frais liés à leur remplacement s’en trouvent supprimés ou réduits. L’assèchement stoppe la corrosion des éléments métalliques et le développement des moisissures.

Enfin, il favorise une remise en état plus rapide : deux à trois semaines au lieu de plusieurs mois. Les personnes ou entreprises sinistrées retrouvent ainsi plus vite la pleine jouissance de leurs biens, et les pertes d’exploitation ou de loyer s’en trouvent limitées.

Des techniques modernes et des outils parfaitement maîtrisés

Il existe aujourd'hui de nombreuses techniques d'assèchement, qui utilisent des appareils tels que des appareils de déshydratation, de déshumidification, de ventilation, d'insufflation d'air sec...

Chez Alfa l'organisation et la durée du chantier sont prévues en conséquence afin d'optimiser les délais, la qualité et les coûts de nos interventions.

Image

Un contrôle continu de l'avancée du chantier pour une efficacité optimale de l'assèchement

Nous contrôlons le dispositif d'assèchement par des mesures hygrométriques et nous l'ajustons au fur et à mesure de l'assèchement. Nos appareils de mesures fiables et de haute précision nous permettent de contrôler le taux d'humidité spécifique avant et après l'assèchement.

Toutes les mesures sont consignées dans des fiches de traçabilité. Les mesures initiales et finales qui attestent de la réussite de la procédure vous seront fournies lors de la délivrance du bon de fin de chantier.

preservation des biens grace a l assechement

Comment se déroule une intervention d’assèchement?

Selon la nature des matériaux, leur niveau d’humidité, leur surface mais aussi l’environnement direct; la méthode d’assèchement utilisée diffère.

Nous réalisons donc dans un premier temps, un diagnostic complet et détaillé qui permettra de mettre en place la procédure d’assèchement la plus adaptée. Nous détaillons:

  • Les principales caractéristiques du bâtiment et la nature des matériaux impactés à prendre en compte.
  • Les taux d’humidité de chaque surface à traiter : Il s’agit de la quantité d’eau présente dans les matériaux et qui devra en être extraite.
  • Les mesures hygrométriques de l’air ambiant : Il s’agit d’une analyse du degré d’humidité de l’air.
  • Les préparations particulières à prévoir. Par exemple, les revêtements empêchant la migration de la vapeur d’eau présente dans les matériaux seront déposés.
  • Les différentes contraintes humaines et matérielles liées à l’occupation et à l’exploitation des lieux.

Prestation complémentaire :

Localisation de fuites non-destructives